Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La rénovation des déchetteries se termine

Alors que la rénovation des déchetteries de l’agglomération de Pau se termine, une nouvelle star du tri arrive dans les foyers, pour mieux vous aider à bien jeter vos déchets.

Déchets à Pau
Joe, la nouvelle star du tri des déchets dans l'agglomération de Pau (DR).

La réhabilitation de quatre déchetteries de l’agglomération de Pau (Béarn, Pyrénées-Atlantiques) touche à sa fin. Depuis le 9 novembre, une campagne de communication est lancée pour valoriser les 25 filières de tri et de réemploi désormais opérationnelles grâce à la modernisation de ces équipements, qui restent ouverts durant le confinement.

Rapporter ses déchets en déchetterie, c’est facile et utile. Tel est le nouveau message d’un sympathique (Joe) Star du tri, qui incitera les habitants à adopter les bons gestes «dans ma benne, benne, benne», dans les déchetteries, dont quatre rénovées en 2020 (Pau, Jurançon, Lescar et Bizanos), auxquelles s’ajoutent Bosdarros et Emmaüs.

Les chantiers de rénovation, qui aboutiront en décembre, offrent plus de confort (manœuvre, dépose au sol, sécurité) et permettront de mieux valoriser grâce à 25 filières de tri et de réemploi, dont 3 nouvelles filières de tri généralisées dès à présent : le plâtre, les huiles alimentaires et le mobilier, et des nouveaux espaces de dons pour donner une seconde vie aux objets.

En 2019, chaque habitant de l’agglomération de Pau a déjà rapporté 168 kg de déchets (hors déchets verts), soit un total de 27 243 tonnes. Près de 100% de ces déchets rapportés peuvent désormais être valorisés selon trois modes : la valorisation matière (recyclage, compostage ou gravats), la valorisation énergétique (électricité ou chaleur), et le réemploi, source d’emplois locaux et solidaires.

Que peut-on trier dans ses déchets ?

Les filières de tri dans l’agglomération de Pau : Huiles minérales (valorisation énergétique biocarburant), Huiles végétales (valorisation dans l’industrie oléochimique comme en cosmétiques par exemple), Déchets dangereux et spécifiques comme les aérosols ou les peintures (recyclage et valorisation énergétique), Dasri (déchets de santé), Ampoules et néons, Piles et accumulateurs, Cartouches d’encre, Radiographies, Equipements électriques et électroniques (recyclage et réemploi), Bois (recyclage en panneaux de particules par exemple, valorisation énergétique comme la production de chaleur), Cartons (fabrication de nouveaux emballages ou objets en carton), Métaux (nouveaux objets métalliques), Plâtre (en panneaux de plâtre par exemple), Pneumatiques (en revêtement de sols pour les aires de jeux par exemple, et valorisation

énergétique en combustibles pour la cimenterie par exemple), Déblais et gravats (fabrication de graves, réaménagement de carrières), Encombrants (valorisation matière et énergétique ; enfouissement pour les déchets ultimes), Mobilier, matelas, literie (fabrication de panneaux de particules par exemple), Incinérables (plastiques, caoutchouc, pvc, cartons souillés), Déchets verts (valorisation de la matière organique par les plateformes de Valor Béarn pour du compost), Textiles, linges de maison, couettes et chaussures (fabrication de chiffons et d’isolant), Papiers, journaux, magazines (papèterie), Emballages en verre (fabrication de bouteille en verre), Dons d’articles de loisirs et de sports (il est possible d’apporter un vieux vélo pour le réemploi par un atelier vélo solidaire et participatif). Prochainement : Dons de jouets et dons d’articles de bricolage.

La Direction Développement Durable et Déchets de l’agglomération de Pau travaille constamment à la structuration de nouvelles filières de réemploi et de valorisation. En particulier, la construction du Réseau de Chaleur Urbain permettra d’ici 2023 de décupler les capacités de valorisation énergétique à partir de l’incinérateur Cap écologia de Valor Béarn à Lescar.

Des rénovations à 4,4 millions d'euros

La rénovation des déchetteries, dont le chantier a commencé en 2019 et dont la finalisation a été retardée à fin 2020 en raison du confinement, répond à plusieurs objectifs. Une mise aux normes de sécurité et environnementales, avec notamment la prévention des risques de chute des personnes et la gestion des ruissellements vers les milieux naturels. L’amélioration des conditions d'accueil des usagers avec des installations qui donnent envie de trier, qui favorisent les échanges et conseils avec le personnel, une circulation plus fluide et des dépôts de déchets plus pratiques. La mise en place de nouveaux services tels que le réemploi qui vont permettent de développer les filières d'économie circulaire. L’animation des sites pour sensibiliser les habitants à la réduction des déchets.

Pour rendre les déchetteries plus attractives, les bâtiments bénéficieront du traitement architectural du cabinet d'architectes (SLK) et d’une exposition permanente des étudiants de l'Ecole Supérieure de l'Art des Pyrénées. L’objectif est de proposer un cadre original invitant les habitants à changer de regards sur les déchets ; les déchets devenant des ressources pour la société et non plus des rebuts.

Le programme de réhabilitation et de traitement architectural des déchetteries de Pau, Lescar, Bizanos et Jurançon d’un montant de 4,450 millions d’euros TTC (travaux, honoraires, acquisition foncière) bénéficie d'une aide de 272 000 euros de l'ADEME.

Pyrénéesinfo à Pau, Communiqué.

Toute l'info de Pau et du Béarn en continu sur Pyreneesinfo.fr

 

La Télé des Pyrénées sur YouTube

 

#Pau #VilledePau #Dechet #Dechetterie #Pyreneesinfo #PyreneesInfos #Pauinfo #PauInfos #Bearn #PyreneesAtlantiques #BearnInfos #Bearninfo #Triselectif #Environnement

Tag(s) : #64 Pau & Béarn

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :